Le Canada : une mosaïque bâclée (partie 5)

Note de l’éditeur : Cette histoire sur le multiculturalisme canadien  était, à l’origine un article de 3 600 mots destiné à une revue britannique. J’ai décidé d’en faire une mini-série. Elle porte sur Peter, un libano-canadien et son expérience du multiculturalisme canadien. Il rencontrer diverses personne à travers sa vie et elles influent sur ses pensées. Même si elle contient beaucoup d’éléments et d’anecdotes vrais, cette oeuvre est une fiction. Lisez la première partie ici, la deuxième ici, la troisième ici et la quatrième ici .

Les Brésiliens étaient très amicaux. Ils s’ouvraient facilement aux gens qui s’intéressaient sincèrement à la culture brésilienne et la langue portugaise. En raison de mes connaissances en esp

Drapeau du Brésil
Drapeau du Brésil

agnol, je pouvais comprendre certaines de leurs conversations et j’essayais de leur répondre en portugais. Bien que je fasse beaucoup d’erreurs, les Brésiliens étaient très heureux de me corriger. Ils m’en ont aussi appris sur

la littérature de leur pays, leurs coutumes et même des blagues grossières en portugais[1]. Un des Brésiliens, Saulo, voulait apprendre le français et me demandait tout le temps de lui expliquer des mots en français et la grammaire française. Je me souviens d’une de nos conversations :

Read moreLe Canada : une mosaïque bâclée (partie 5)

La WWE soutient le wahhabisme ?

Le 27 avril 2018, la WWE présentera son gala The Greatest Royal Rumble à Djeddah, en Arabie saoudite. Les amateurs de lutte professionnelle (« catch » ailleurs dans la francophonie) et les revues en ligne ont exprimé leur indignation envers la WWE, car elle a enlevé tous les combats mettant en vedette des lutteuses (catcheuses ailleurs dans la francophonie) du programme. La WWE a même été jusqu’à se débarrasser des présentatrices pour le gala afin d’éviter de choquer le gouvernement saoudien. Est-ce que tenter de plaire à ce gouvernement peut être une forme de soutien au wahhabisme ?

Read moreLa WWE soutient le wahhabisme ?

Pâques en Égypte : un an plus tard

Je me souviens des reportages de l’année passée sur les attentats dans les églises en Égypte pendant le dimanche des Rameaux. Je me suis souvenu à Noël des torts que cause le salafisme quand j’ai lu sur Mada Masr à propos d’un attentat contre une église. J’étais plein de rage. Je craignais que des parents et amis soient blessés. C’est comme si la manière des terroristes islamiques de fêter Pâques et Noël était de tuer des gens et bombarder des églises. J’en ai eu marre d’entendre des parents et amis «

Unité chrétiens musulmans égypte
Une caricature de Carlos Latuff dépeignant l’unité des chrétiens et des musulmans en Égypte pendant la révolution égyptienne de 2011.

Ne t’en fait pas, les martyrs sont dans un monde meilleur maintenant », « les cieux ont besoin d’autres anges » et des mots du Patriarche copte orthodoxe « l’Église a besoin de martyrs ». Je n’ai pas la moindre idée de la raison pour laquelle il y a une si forte demande pour des Égyptiens au paradis.

 

Toutefois, je me suis souvenu d’autre chose. Dans les journaux égyptiens et sur les médias sociaux, on mentionnait que des musulmans laissaient des chandelles, des messages de condoléances et des fleurs sur les parvis de l’église Saint-Georges et de la cathédrale Saint-Marc après les attentats du dimanche des Rameaux en 2017. Devrions-nous nous en étonner ?

Read morePâques en Égypte : un an plus tard

Maudit dimanche des Rameaux

Note : Cet article inédit porte sur les attentats du dimanche des Rameaux en Égypte en 2017. Il était destiné aux journaux.

Dimanche, 9 avril 2017. Dimanche des Rameaux. Une bombe explose à l’église Mar Guirguis (Saint-Georges en arabe) à Tanta, à quelques kilomètres du Caire. Pendant ce temps, un autre terroriste se fait exploser au moment où un policier et une policière lui bloquent l’accès à la cathédrale copte Saint-Marc à Alexandrie. C’est une histoire qu’on connaît déjà, tout à l’air normal, mais ce qui s’est passé sur les médias sociaux était un peu différent. Pourquoi ces bombardements sont-ils banals et qu’est-ce qui est différent ? Quels sont les motifs des terroristes ?

Depuis 2010, les terroristes islamistes bombardent des églises pendant les trois plus grandes fêtes chrétiennes en Égypte : Noël, le dimanche des Rameaux et la plus grande de tous, Pâques. Seuls les

chretiens_musulmans_égypte
Un exemple d’images partagées sur les médias sociaux. Il est inscrit « Ne dit pas « Je suis musulman et tu es chrétien », mais « Tu es mon frère, mon sang et mon ami ». » Auteur inconnu

incidents majeurs sont mentionnés dans les nouvelles, car les incidents mineurs sont si communs qu’ils sont devenus routiniers. Les motifs derrière l’attentat à la cathédrale Saint-Marc d’Alexandrie sont assez clairs.

Read moreMaudit dimanche des Rameaux

Les néo-nazis et les extrémistes musulmans : les choses en communs

Dans sa vidéo Ted Talks, Erin Marie Saltman compare les groupes néonazis et les extrémistes musulmans et explique comment on peut utiliser les médias sociaux pour les combattre. Oui, vous avez bien compris : les gens se joignent aux groupes néonazis et extrémistes musulmans pour des raisons similaires ! Leurs membres en veulent au monde pour diverses raisons, rêvent d’une utopie et croient que le monde les rejette pour ces choses.

Read moreLes néo-nazis et les extrémistes musulmans : les choses en communs

Japon : problèmes sociaux cachés

Le 28 février 2018, Adrian Favell et Vincent Mirza ont commencé leur conférence « Japon : comment gérer et vivre dans une société post-croissance » à l’Université de Montréal par des images familières. Doraémon, Pikachu, le Premier ministre Shinzo Abe annonçant les Olympiades de Tokyo déguisé en Super Mario… Tout ça fait partie de l’image « Cool Japan » que le Japon veut présenter au monde. Derrière les lumières éclatantes futuristes de Tokyo, les mangas et les dessins animés se cache le côté du Japon que les Japonais veulent cacher : l’échec de la modernité. À travers l’art post-moderne, M. Favell a

shinzo_abe_mario
Le Premier ministre japonais Shinzo Abe déguisé en Super Mario apparaît pendant la cérémonie de cloture des Olympiades de Rio de Janeiro le 21 août 2016. (Kyodo) Photo de Deohayer

présenté la modernité que les artistes rejettent : celle qui n’a pas réussi à protéger le Japon des catastrophes naturelles, celle qui vide la campagne et celle qui fait que les jeunes se replient sur eux-mêmes.

Read moreJapon : problèmes sociaux cachés

%d bloggers like this: