L’État islamique et le marketing de colère

La colère. Elle est une des émotions les plus puissantes, une émotion qui pousse à agir. Les experts en marketing le savent. Les recruteurs de l’État islamique le savent aussi. La colère est véritablement puissante : elle pousse les gens à agir sans réfléchir, acheter sans réfléchir, accepter sans réfléchir. C’est exactement ce dont l’État islamique a besoin pour que les gens se joignent à eux.

L’utilisation de la colère de l’État islamique pour recruter

Le gérant de lutte professionnelle Jim Cornett a prétendu que « la colère attire l’argent. » Il a voulu dire que lorsque le méchant provoque la foule, elle s’agite davantage par rapport au combat. Le méchant provoque la foule en l’insultant, en faisant des remarques arrogantes, en trichant ou en dénigrant le

colère

gentil. En agissant de la sorte, le méchant encourage les spectateurs à acheter des billets pour le prochain gala pour voir, et ils l’espèrent, le méchant se faire humilier. L’État islamique fait quelque chose de similaire. Comme tout bon expert en marketing, l’État islamique comprend qu’ils ont différents publics et utilise différentes stratégies pour chacun. Dans le cas des jeunes hommes issues de familles musulmanes, le message que promeuvent ces vidéos est que les musulmans sont les plus détestés et persécutés au monde. Ces vidéos montrent habituellement des images du conflit israélo-palestinien, de la guerre en Afghanistan ou de l’invasion américaine de l’Iraq. Ils sont des montages de femmes en hijabs qui pleurent leurs enfants tués ou leurs maisons détruites ; et d’enfants qui pleurent pour leurs parents morts. Comme les spectateurs du combat de lutte professionnelle, le public cible de l’État islamique deviennent outré. Ils en veulent plus et espèrent que leur méchant, l’Occident et Israël, sera vaincu.

Le message de l’État islamique pour l’Europe

L’État islamique dans des pays comme l’Angleterre et la France vont aussi provoquer la colère à l’aide de discours. Ceux-ci ont pour but de faire leurs recrues qui ne sont pas d’origine européenne haïr le pays dans lequel ils vivent. Les recruteurs enseignent aux recrues que la raison pour laquelle ils ont la vie si difficile est que le pays européen où ils vivent les haït, car ils sont musulmans. Ils vont même leur enseigner que le pays où ils vivent n’ont rien à offrir à part la discrimination. Ce message touche une corde sensible chez ces recrues potentielles habitant en Angleterre ou en France, car ils vivent déjà de la discrimination. Maintenant que le public cible est trop enragé pour se servir de sa tête, ils suivent l’appel à l’action de cette propagande : combattez l’injustice envers les musulmans… par le biais du terrorisme.

Le message de l’État islamique aux descendants d’immigrants musulmans en Occident est qu’ils sont détestés et qu’ils sont en danger. Lorsque des recrues potentielles acceptent ce discours, ils deviennent paranoïaques. Ils se prennent pour des victimes. Toute critique du salafisme ou du wahhabisme, la base de la mentalité de l’État islamique, devient une attaque contre leur propre identité. Pourquoi alors des terroristes islamistes qui vivent en Occident prétendraient-ils que leurs actes visent à venger des choses qui se passent au Moyen-Orient et au Proche Orient ?

Leave a Comment

%d bloggers like this: