Maîtrise et élégance

Note : Cet article a originellement été publié sur le blogue du Trio Fibonacci. Vous pouvez visionner la version originale ici.

« Nous avons choisi un thème d’actualité : les migrants ». Voici comment Julie-Anne Derome a commencé le concert « Artistes migrateurs » le 4 mars à la salle Bourgie du Musée des Beaux-Arts de Montréal. La violoniste du Trio Fibonacci a expliqué que les pièces qu’elle présenterait ce soir sont écrites par des compositeurs qui ont dû quitter leur pays d’origine.

Derome était assise à côté du violoncelliste Gabriel Prynn, mais le pianiste habituel, Wonny Song, manquait à l’appel, car il était en congé de paternité. Il a été remplacé par Michel-Alexandre Broekaert.

Le Trio Fibonacci aimait interagir avec l’auditoire ; ils parlaient tantôt en français, tantôt en anglais. Derome, pour présenter Trio no ° 3 de Heitor Villa-Lobos, a raconté quelques anecdotes :

« Chaque partie de cette pièce me rappelle une partie de la vie de Villa-Lobos. Il était un homme sûr de lui. Il a été dans la forêt amazonienne pour étudier la musique des autochtones et s’est fait capturer par des cannibales. »

En effet, ce trio de Villa-Lobos était constitué de plusieurs parties. Les harmonies de violon et de violoncelle étaient parfaites. Les vibratos puissants, déchaînés, mais maîtrisés de Gabriel Prynn en ont ajouté à l’élégance des parties des cordes. Dès cette première pièce, Broekart a démontré qu’il était le remplaçant idéal de Song. Ses longues phrases legato coulaient parfois avec la douceur d’un ruisseau, parfois avec la puissance d’une chute.

Le Trio Fibonacci a poursuivi avec Vocalise de Sergueï Rachmaninov. Plutôt que de jouer la version originale pour voix et piano, il a joué un arrangement pour violon et violoncelle. Le violon de Derome s’est démarqué par son expression de la puissance émotionnelle du néo-romantisme dont Rachmaninov faisait partie. « En écoutant cette pièce, on ressent vraiment la tristesse et le deuil. », dit Prynn après avoir joué la pièce.

IMG_9997
Crédit photo : Flo Pelz

Prynn a ensuite présenté le Trio n° 2 d’Alexandre Tansman. Il a raconté comment Tansman, grâce à son amitié avec Charlie Chaplin, a pu immigrer aux États-Unis. Ce compositeur juif polonais a fui sa Pologne natale pour se réfugier en France avant de s’installer aux États-Unis. Sa musique qui lui a valu une nomination aux oscars en 1946 reflète son parcours. On pouvait entendre en effet un soupçon de musique klezmer dans ce trio.

Avant l’entracte, le Trio Fibonacci a présenté Trio no° 3 Dumky d’Antonin Dvorak. Derome a décrit cette pièce comme étant « immergé dans le folklore tchèque ». Le début de la pièce est long et lent, mais le reste est plein de moments joyeux et intenses. En réponse à cette prestation énergique, la foule s’est levée et a donné une ovation au Trio Fibonacci, ce qui les a encouragés à revenir sur scène.

À son retour de l’entracte, Derome a dit, d’un air perplexe :

« Quand j’étais étudiante, j’avais un ami guitariste qui jouait du Manuel Ponce. Je me suis demandé “mais qui est ce compositeur obscur ? S’il est peu connu, il doit être mauvais.” Nous allons vous montrer ce soir que cette affirmation est fausse. »

C’était ensuite au tour de Gabriel Prynn de présenter Trio Romantico de Manuel Ponce. Il a décrit cette pièce comme étant aussi « dramatique et musclée qu’une pièce de Beethoven. » Il a précisé: « Avant de vous laisser aller dans la froideur de la nuit canadienne, j’espère vous faire ressentir la chaleur du Mexique ». Tout ce que les membres du trio on dit était vrai. Broekaert a démontré la puissance de cette pièce grâce à son jeu de tonnerre spectaculaire. L’alchimie entre les trois musiciens se démontrait à travers des phrases d’appels et réponses qu’ils s’échangeaient.

Après le concert, le Trio Fibonacci a reçu une ovation plus grande que celle à l’entracte. L’intensité et la virtuosité du trio ont été au service des émotions véhiculées par les pièces. Bref, ce concert se résume à deux mots : pure passion.

IMG_0060
Crédit photo : Flo Pelz

Leave a Comment

%d bloggers like this: