Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Maudit dimanche des Rameaux

Note : Cet article inédit porte sur les attentats du dimanche des Rameaux en Égypte en 2017. Il était destiné aux journaux.

Dimanche, 9 avril 2017. Dimanche des Rameaux. Une bombe explose à l’église Mar Guirguis (Saint-Georges en arabe) à Tanta, à quelques kilomètres du Caire. Pendant ce temps, un autre terroriste se fait exploser au moment où un policier et une policière lui bloquent l’accès à la cathédrale copte Saint-Marc à Alexandrie. C’est une histoire qu’on connaît déjà, tout à l’air normal, mais ce qui s’est passé sur les médias sociaux était un peu différent. Pourquoi ces bombardements sont-ils banals et qu’est-ce qui est différent ? Quels sont les motifs des terroristes ?

Depuis 2010, les terroristes islamistes bombardent des églises pendant les trois plus grandes fêtes chrétiennes en Égypte : Noël, le dimanche des Rameaux et la plus grande de tous, Pâques. Seuls les

chretiens_musulmans_égypte
Un exemple d’images partagées sur les médias sociaux. Il est inscrit « Ne dit pas « Je suis musulman et tu es chrétien », mais « Tu es mon frère, mon sang et mon ami ». » Auteur inconnu

incidents majeurs sont mentionnés dans les nouvelles, car les incidents mineurs sont si communs qu’ils sont devenus routiniers. Les motifs derrière l’attentat à la cathédrale Saint-Marc d’Alexandrie sont assez clairs.

Selon la légende et la tradition égyptienne, Saint Marc l’évangéliste a apporté le christianisme en Égypte par le biais de la ville d’Alexandrie. En raison de son rôle dans le christianisme copte (Égyptien autochtone), il est le saint patron d’Alexandrie et de toute l’Égypte. Selon la légende, la cathédrale copte Saint-Marc d’Alexandrie a été construite sur le site de la première église en Égypte. La cathédrale a été détruite et rebâtie quelques fois à travers l’histoire de l’Égypte pendant des invasions étrangères. La cathédrale est aussi le siège historique du patriarche de l’Église copte orthodoxe. Cette année, le patriarche copte orthodoxe, Tawadros II (« Théodore » en arabe), a célébré la messe du dimanche des Rameaux avec la paroisse de la cathédrale. L’attentat n’était pas seulement contre les chrétiens d’Égypte, mais aussi contre les symboles les plus puissants du christianisme égyptien.

Quant à l’Église Saint-Georges à Tanta, dans le Delta du Nil, la messe du dimanche des Rameaux était filmée pour la télévision en direct. Pendant que la chorale des diacres chantait en grec « Béni est celui qui vient au nom du Seigneur/Hosanna au roi d’Israël/Hosanna au fils de David/Hosanna aux plus hauts des cieux », la bombe a explosé et la diffusion a été interrompue. Peut-être le responsable de l’attentat tenait à ce que son acte soit diffusé à la télévision.

Les attentats ont aussi un motif politique. Beaucoup de journaux en anglais et en arabe en Égypte ont annoncé la visite du Pape François en Égypte à la fin du mois d’avril, ce qui a suscité l’enthousiasme chez les Égyptiens. Le Pape François à l’intention de visiter Tawadros II, le président égyptien Abdel Fattah El-Sisi et le cheikh de la mosquée-université Al-Azhar, une figure d’autorité dans l’Islam, Ahmed Al-Tayyeb. Le but de la visite est d’améliorer les relations entre l’Égypte et le Vatican ainsi que les relations entre les chrétiens et les musulmans. Ces objectifs vont à l’encontre des enseignements des salafistes, des enseignements qui inspirent le terrorisme islamique.

La filiale de l’État islamique dans la péninsule du Sinaï revendique de l’attentat, mais les Égyptiens s’en fichent. Les Égyptiens ont inondé les médias sociaux de messages de compassion envers les chrétiens, de condoléances pour les victimes, des hommages au policier et à la policière tués, des mêmes pour ridiculiser les pensées salafistes et des messages de colère. Les messages colériques exprimaient des

saint_marc_dalexandrie
Cathédrale Saint-Marc d’Alexandrie

messages comme « Les attentats terroristes contre les églises et les chrétiens sont des attentats contre tous les Égyptiens ». Comme l’un des mêmes l’a prétendu, il ne s’agit pas d’un conflit entre chrétiens et musulmans, mais un conflit entre l’Égypte et les terroristes.

Les terroristes attaquent les chrétiens pendant les fêtes pour gâcher leur plaisir, mais maintenant, les terroristes gâchent tout pour tout le monde. Le tourisme en Égypte faisait un retour en force, mais les attentats récents vont sûrement lui faire du tort. L’Égypte a besoin de capitaux étrangers, qui viennent principalement d’investisseurs étrangers et du tourisme, pour mettre fin à la crise économique de l’Égypte. Les Égyptiens âgés qui ont vécu avant les années 1950s et les plus jeunes qui ont vu des vidéos de la jeunesse de la jeunesse de leurs grands-parents rêvent à l’époque où l’Égypte était riche et les chrétiens ; les juifs ; et les musulmans vivaient ensemble en tant que peuple uni. En effet, les terroristes islamistes gâchent tout pour tous les Égyptiens ; il est temps qu’ils fichent le camp.

 

 

Leave a Comment

%d bloggers like this: