Ma (courte) conversation avec Fit Finlay et Masakatsu Funaki sur Twitter

J’ai un faible pour toutes choses reliées aux arts martiaux mixtes et à la lutte professionnelle. Lorsque j’ai entendu qu’un de mes lutteurs préférés, David « Fit » Finlay était un « shooter » (lutteur connaissant les sports de combat ou arts martiaux), j’ai commencé à chercher sur Internet des combats dans lesquels je pouvais observer son génie en catch wrestling et les arts martiaux. Un jour, je suis tombé sur une vidéo sur YouTube dans une langue que je ne connais pas (du gallois ?) dans lequel Finlay se battait contre Masaharu Funaki dans une promotion nommée Reslo. Est-ce possible ? Est-ce que ce que ce Masaharu Funaki qui ressemblait, s’habillait et se battait comme Masakatsu Funaki pouvait être LE Masakatsu Funaki ? Il fallait que je le découvre.

Poser la question sur Twitter à Funaki et Finlay

Y a-t-il vraiment une meilleure manière de confirmer qu’un de mes lutteurs favoris a vraiment affronté un des combattants en arts martiaux mixtes que j’essaie d’imiter le plus que de leur poser la question sur Twitter et leur présenter la vidéo ? Quand Finlay m’a répondu en confirmant que Masaharu Funaki et Masakatsu Funaki étaient la même personne, je me suis senti retomber en enfance : ce combat de rêve a vraiment eu lieu. Funaki a répondu à Finlay et ils se sont remerciés pour l’excellent combat. Les néophytes en matière d’arts martiaux mixtes et lutte professionnelle en Amérique du Nord (ou au Canada du moins) n’ont peut-être pas entendu parler de ces grands, mais les amateurs confirmés savent qu’en regardant cette vidéo, ils assistent à quelque chose de grandiose.

Pourquoi David « Fit » Finlay est-il un des grands ?

Regarder Fit Finlay se battre est comparable à regarder un maître des arts martiaux : ce n’est pas sa capacité à exécuter des techniques complexes qui est mémorable, mais sa maîtrise et application des techniques fondamentales. Prenons, par exemple, son premier combat dans la WWE contre Matt Hardy. Finlay n’a pas exécuté de techniques spectaculaires, mais des techniques simples qui véhiculaient son agressivité tout en sous-entendant ses habiletés techniques. Dans sa simplicité, Finlay était aussi original : observez comment il emprisonne Matt Hardy dans le tablier du ring.

Mais Finlay, en plus d’avoir un excellent répertoire de techniques, a aussi du caractère. Après avoir été disqualifié pour avoir assené Matt Hardy de plusieurs coups à la tête, Finlay prend le micro, critique l’arbitre, « lui donne une raison de le disqualifier » et piétine la tête de Hardy sur les escaliers en acier. Finlay aurait pu avoir crié des jurons, frappé l’arbitre et brisé de l’équipement pour montrer sa colère, mais a fait quelque chose de moins spectaculaire et prévisible. Simple, brutal, efficace. Il s’est aussi servi de l’historique tumultueux entre l’Angleterre et sa terre natale, l’Irlande de la même manière simple et brutale pour intensifier sa rivalité avec William Regal (à l’époque, Steven Regal) dans la WCW.

Comme un grand maître des arts martiaux, il peut non seulement faire, mais il peut aussi enseigner. Vous souvenez-vous des excellents combats de la division féminine des années 2000 de la WWE ? Finlay a entrainé beaucoup parmi ces femmes. Ce lutteur originaire de Belfast a aussi aidé Kurt Angle, médaillé d’or aux Olympiques, dans sa transition de la lutte olympique à la lutte professionnelle.

Est-ce qu’autant de lutteurs peuvent prétendre avoir aidé d’autres à atteindre de tels sommets ?

Pourquoi Masakatsu Funaki est-il mémorable ?

Avant le UFC, il y avait Pancrase. Cette organisation mettait en vedette des combattants d’arts martiaux mixtes qui s’habillaient comme des lutteurs et suivaient les règles de la lutte professionnelle. Qui a fondé cette promotion pionnière des arts martiaux mixtes ? Minoru Suzuki et Masakatsu Funaki. Pendant les années 1980 et le début des années 1990, des lutteurs japonais comme Satoru Sayama (le premier Tiger Mask) et Antonio Inoki ainsi que Funaki et Suzuki voulaient promouvoir la lutte professionnelle en tant que sport de combat plutôt qu’une exhibition ou un spectacle.

Le Pancrase de Funaki et Suzuki a été un succès : les vedettes de cette promotion telles que Ken Shamrock, Frank Shamrock et Bas Rutten ont connu du succès en arts martiaux mixtes, lutte professionnelle ou les deux. Grâce au succès de Pancrase, le catch wrestling a connu un renouveau en tant qu’art martial et sport de combat.

Funaki n’a pas simplement été le cofondateur du Pancrase : il s’y est aussi battu. Funaki a remporté le titre de roi du Pancrase et a battu des légendes comme Bas Rutten, Ken Shamrock, Minoru Suzuki, Franch Shamrock et Semmy Schilt. Pendant les années 1990, la plupart des combattants dans les arts martiaux mixtes se spécialisaient soit dans des disciplines axées sur les frappes soit sur le corps-à-corps. Funaki était polyvalent, ce qui lui a permis de dominer ses adversaires.

La prouesse technique est aussi une des raisons pour lesquelles Funaki était un excellent lutteur. Il a eu d’excellents combats techniques avec des grands comme Bob Backlund.

Les arts martiaux, la lutte professionnelle et le catch wrestling ont tous une dette envers M. Funaki.

Un combat de rêve

Ce combat dans Reslo entre Finlay et Funaki est un cadeau pour les amateurs d’arts martiaux mixtes et de lutte. On n’a pas souvent la chance de voir des lutteurs maîtres de leur art se battre pendant leurs débuts. Si seulement on pouvait voir un combat revanche avec des règles d’arts martiaux mixtes. Je peux toujours rêver…

 

Laisser un commentaire

%d blogueueurs aiment cette page :